« Mener l’enquête »

« Mener l’enquête : Eyal Weizman, Manifeste pour une architecture forensique », d’architectures n°289, mai 2021 pp. 38-41

« Une image tremblante »

Communication le 15 janvier 2021 pour le séminaire Quelles images pour représenter la ville de demain? organisé avec Guillemette Morel Journel au sein du laboratoire ACS (ENSA Malaquais – Université PSL) dans le cadre du projet I-Site PARVIS / Paroles de villes.

Vision Seine-Saint-Denis Horizon 2024-2030

Avec l’école de cinéma Kourtrajmé, et les agences Anyoji Beltrando, Ville Ouverte, Coloco et Joachim Lepastier, plutôt que de fabriquer d’énièmes scénarios prospectifs ou des images prometteuses nous avons conçu une web-série pour répondre à la question du conseil départemental sur notre vision de la Seine-Saint-Denis à l’Horizon 2024-2030. Trois épisodes d’une douzaine de minutes chacun, écrits et conçus au printemps et tournés l’été 2020 : Ryan (Manal Khallou, scénariste et réalisatrice), Pedro (Ourdi Sidouni, scénariste et réalisateur) et Imani (Laëtitia Ramamonjisoa, scénariste et réalisatrice). J’ai travaillé plus particulièrement sur Imani, avec Laëtitia Ramamonjisoa. A voir ici.

 

PARVIS / Paroles de Villes

Au sein du laboratoire ACS (UMR AUSser 3329) de l’ENSA Paris Malaquais, je participe avec Guillemette Morel Journel et Federico Ferrari à un projet de recherche pluridisciplinaire financé dans le cadre de l’I-SITE FUTURE de l’université Paris Gustave Eiffel. Intitulé Paroles de Villes (PARVIS) il est consacré aux représentations de la ville future et aux imaginaires en matière de changement climatique, au prisme notamment de la Climate Fiction. Avec UPEM – IFSTTAR – ENSG – Sorbonne Université – ENSA Marne-la-Vallée). Notre participation consiste à étudier les représentations visuelles de la métropole parisienne préfigurant l’évènement Olympique 2024 et les aménagements urbains afférents. Un colloque international se tiendra au printemps prochain, voir ici l’appel à communication.

« De l’utopie à la stratégie : les conditions contemporaines du projet »

Learning from Paris ? Pour la troisième édition de notre cycle consacré à la mise en narration du projet contemporain nous avons choisi de nous concentrer cette année sur des cas parisiens et grands parisiens. Appels à projets Innovants, Jeux Olympiques 2024, Fashon Week, Grand Paris Express, urbanisme transitoire : nos étudiants explorent l’actualité pour mieux saisir  l’articulation entre projets architecturaux et discours.  Once upon a time…

J’ai le grand plaisir de diriger ce séminaire à l’ENSA Paris Malaquais et de le partager avec Ariela Katz, Federico Ferrari, Margaux Darrieus et Christelle Lecoeur.

 

« Village Nature : une fiction réconciliatrice »

« Village Nature : une fiction réconciliatrice », in La fabrique des images, L’ architecture à l’ ère postmoderne (coll. Federico Ferrari, dir.), Gollion : éditions Infolio, coll. Archigraphy, 2017

« Nouveaux territoires de la fiction »

De plus en plus répandue, l’idée selon laquelle il n’y aurait plus de frontière entre réel et fiction est devenue l’un des principaux lieux communs contemporains. Nous nous sommes d’abord penchés sur la généalogie de cette idée et sur les controverses qu’elle a pu susciter dans les champs scientifiques (et en particulier celui de la philosophie et de l’histoire) et artistiques (littérature et cinéma) pour interroger in fine ses effets sur l’architecture, telle qu’elle se pense et se théorise depuis les cinquante dernières années : occasion pour nous de (re)lire ensemble quelques textes importants sur la question postmoderne et les conditions contemporaines de l’architecture . Mais nous-nous sommes aussi interrogés sur sa portée opératoire : en quoi les outils théoriques d’analyse de la fiction (ou de mesure de la fictionnalité) développés dans les champs littéraires et artistiques peuvent-ils nous aider à voir et à comprendre la production contemporaine ? Quels sont les dispositifs fictionnels à l’œuvre dans certaines démarches de conception ? de commande ? de médiatisation ?

 

Dernière séance du semestre hier du  séminaire de master que j’ai dirigé cette année à l’ENSA Paris-Malaquais, avec la participation active d’Ariela Katz, Maxime Decommer et Federico Ferrari. Les étudiants entament la rédaction finale de leurs mémoires, qui ont tous en commun d’interroger la dimension fictionnelle et/ou narrative de l’architecture contemporaine. 

« Candidature J0 2024 »

Soline Nivet a été retenue aux côtés de François Leclercq, Frederic Gilli et Yes We Camp pour accompagner le GIP Paris 2024 dans le cadre d’une mission destinée à réaliser la narration de la candidature parisienne.

« Fictionnalismes »

Journées d’études «Le populisme esthétique, l’image architecturale entre discours et style » , Laboratoire ACS, ENSA Paris Malaquais, 8 décembre 2014.

« Europacity »

Arte Radio. Première diffusion le 13 février 2013. Création sonore à propos du projet du groupe Immochan à Gonesse.

 

« Sans un nuage »

Le Visiteur, n° 6, novembre 2000, pp. 190-207.