OBSERVER, DECRIRE, CONCEVOIR , EXPERIMENTER

Depuis 2019, l’ENSA Malaquais a réformé son enseignement de licence
et, dans ce cadre, j’ai contribué à reconstruire l’UE de projet du premier semestre de L1.
Cet enseignement propose une entrée de plain-pied dans les études d’architecture à travers une série d’exercices menés tant à l’échelle de la ville que du dispositif architectural. Il permet aux étudiants de développer leur compétence à observer et décrire, mesurer et spatialiser, concevoir et expérimenter. Le studio est structuré selon trois séquences :

– La première séquence s’appuie sur un arpentage du territoire métropolitain qu’il s’agit d’observer et de décrire pour apprendre à construire un « point de vue ». Les étudiants se confrontent avec la ville, ordinaire autant qu’extraordinaire, sa géographie, ses usages, son histoire et ses mutations en cours.

– La seconde séquence comprend trois exercices donnant lieu à une production en atelier. À chaque fois, les étudiants analysent les contraintes et opportunités, identifient les ressources et outils disponibles, imaginent des agencements de l’espace et de la matière, et les mettent en oeuvre à échelle 1. Ils mobilisent des références, représentent les alternatives possibles, font des choix raisonnés, s’en expliquent, et enfin évaluent leurs résultats. Les étudiants développent ainsi leur aptitude à concevoir de manière autonome et réflexive.

– La troisième séquence fait converger les approches des deux précédentes. Il s’agit de concevoir et d’installer un dispositif d’obervation sur le site étudiés lors de la séquence 1. Le semestre se conclue par une journée de débat et d’expérimentation.