PARVIS / Paroles de Villes

Au sein du laboratoire ACS (UMR AUSser 3329) de l’ENSA Paris Malaquais, je participe avec Guillemette Morel Journel et Federico Ferrari à un projet de recherche pluridisciplinaire financé dans le cadre de l’I-SITE FUTURE de l’université Paris Gustave Eiffel. Intitulé Paroles de Villes (PARVIS) il est consacré aux représentations de la ville future et aux imaginaires en matière de changement climatique, au prisme notamment de la Climate Fiction. Avec UPEM – IFSTTAR – ENSG – Sorbonne Université – ENSA Marne-la-Vallée). Notre participation consiste à étudier les représentations visuelles de la métropole parisienne préfigurant l’évènement Olympique 2024 et les aménagements urbains afférents. Un colloque international se tiendra au printemps prochain, voir ici l’appel à communication.

Luxembourg in Transition

Retenue avec le projet Matières, Circuits, Coalitions aux côtés de TVK et avec Partie Prenante (France), Université Gustafe Eiffel (France), SOL & CO (France), Justinien Triblion (Royaume-Uni), Université Grenoble Alpes, Institut de Géographie Alpine (France), Institut National de l’Économie Circulaire (France) parmi les dix équipes pluridisciplinaires  sélectionnées pour participer à la première phase du projet. Les autres équipes en lice suite à  l’Appel international lancé par le Grand Duché du Luxembourg en juin 2020 : Arep, AWP, Interland, MVRDV, KCAP, Raum 404, Studio Paola  Vigano, Université du Luxembourg, 2001 SARL.

Consultation internationale sur la vision de la Seine-Saint-Denis (93)

Retenue, aux côtés de l’école de cinéma Kourtrajmé et avec Anyoji-Beltrando, architectes urbanistes, Ville Ouverte concertation et COLOCO paysagistes, parmi les 3 équipes qui développeront une vision prospective de la Seine-Saint-Denis à l’horizon 2024-2030.

« Habiter les vacances »

« Habiter les vacances » d’a, n°282, juillet 2020

a propos de l’ouvrage de Pascale Bartoli :  Habiter les vacances, Architectures et urbanisme des Trente Glorieuses sur le littoral du Var, Marseille : éditions Imbernon, 2020

« Entre le monde et la chambre, l’architecture »

« Entre le monde et la chambre, l’architecture, deux réalisations de Charles-Henri Tachon », d’a n° 279, pp. 112-127, avril 2020

« Die Schaffung einer wiese / La fabrique du pré »

A propos de l’architecture du sol dans les projets de l’agence Lausannoise L-Architectes.

« Die Schaffung einer wiese / La fabrique du pré », in coll. L-Architectes, Lucerne ; Quart, coll. De Aedibus, 2019 pp. 30-31

« Places du Grand Paris, Principes de conception pour les espaces publics du Grand Paris Express »

L’ouvrage Places du Grand Paris est le résultat d’une étude de trois ans menée par notre équipe pluridisciplinaire. Il a vocation à contribuer à construire une culture commune des espaces publics, à l’attention des maîtres d’ouvrage et concepteurs des espaces publics des 68 futures gares du Grand Paris Express . Il s’appuie sur la conviction que l’espace public est à concevoir dans ses multiples dimensions, à la fois dans l’épaisseur de son sol et dans la profondeur de ses temporalités.

Un ouvrage collectif  conçu par TVK et Soline Nivet avec TN+, Ville Ouverte, Antoine Fleury, Géraldine Texier-Rideau, Étienne Ballan, ON, RR&A, Franck Boutté Consultants, Yes We Camp, Transamo, sous la direction de la Société du Grand Paris et Île-de-France Mobilités. Illustrations : Arthur Bonifay (Feuille de route), Martin Étienne (récit illustré)
Photographes : Sylvain Duffard (paysages du Grand Paris), Julien Lelièvre (maquettes)

télécharger l’ouvrage en PDF

 

« History of Paris Rive Gauche »

in Ivan Blasi et Anna Sala Giralt (dir.), Architectures on the water front. A dive into the archive of the European Prize for Contemporary Architecture – Mies van der Rohe Award, Barcelone : Fondation Mies van der Rohe, 2019, pp. 21-28

« Architectures of the Waterfront »

Contributrice pour la section française de l’exposition Architectures on the water front. Fondation Mies van der Rohe – Musée Maritime de Barcelone, 30 octobre 2019 – 12 janvier 2020.

« Host, mesh, educate, incubate, employ : Iliad/Free digital ecosystem in Paris, places and architectures »

J’ai l’immense plaisir d’intervenir le 5 juin prochain dans le cadre du colloque international Les limites de la croissance de la smart city : espaces et énergies des infrastructures numériques organisé par Fanny Lopez (ENSA MlV) et Cécile Diguet (IAU-IdF) à l’Ecole Nationale Supérieure de Marne-la-Vallée. Programme complet du colloque ici et réservations ici. Les dessins qui seront projetés pendant la conférence ont été réalisés par Maud Lévy et Antoine Vercoutère, MLAV.LAND.

Atelier des Places du Grand Paris

Dans la perspective de définir les qualités, la philosophie et la méthode de conception communes aux 65 espaces publics des gares du nouveau métro du Grand Paris Express, notre équipe pluridisciplinaire mène depuis 2017 une recherche, à la fois fondamentale et réflexive, sur la question de l’espace public en lien avec l’intermodalité. Quelques éléments de ce travail seront dévoilés lors de la première biennale d’architecture d’Ile-de-France qui se tiendra à Versailles du 4 mais au 13 juillet 2019.

Programme : Étude de définition des principes de conception des espaces publics autour des gares du Grand Paris Express
Maître d’ouvrage : Société du Grand Paris
Contexte : 65 gares du Grand Paris Express, Grand Paris
Surface : 200 km de lignes nouvelles
Études en cours 2017-2019
Équipe : TVK (architecte urbaniste mandataire), TN+ (paysagiste), Soline Nivet (architecte, conceptualisation), Ville Ouverte (gouvernance et animation des ateliers). Avec aussi  : Géraldine Texier-Rideau (historienne), Antoine Fleury (géographe), Étienne Ballan (sociologue), ON (concepteur lumière), RRA (expert mobilité et intermodalité), Yes We Camp (usages et activations), Franck Boutté Consultants (environnement), Sylvain Duffard (photographe).

« Les trois âges de la forme : restructuration du musée d’archéologie et des Beaux-Arts de Besançon par A. Scaranello »

d’a, n°269, mars 2019 pp. 86-97

« Prix d’architectures »

10 + 1

Très heureuse d’être membre du jury pour ce premier Grand Prix d’Architectures, présidé cette année par André Tavares. 11 projets primés dont un grand prix décerné à l’architecte Eric Lapierre pour la Résidence pour étudiants Chris Marker, Paris 14e (Logis-Transports, Groupe RATP).

Les 10 autres projets récompensés par le Prix d’architectures :  La salle multi-évènement, réalisée par Bourbouze &Graindorge à St Nazaire ; le réfectoire de l’école communale de Montbrun-Bocage par l’agence Bast ; la Résidence pour chercheurs à Villefranche-sur-Mer par CAB Architectes, la Médiathèque de Capelle-en-Pévèle par Hart Berteloot ; la tour de logements de l’agence Herzog et Demeuron, ainsi que les bureaux réalisés par Christian Kerez à Lyon Confluence ; la résidence pour chercheurs à la Cité Internationale par l’agence Bruther, les logements sociaux d’Armand Nouvet ; Lafayette Anticipations de l’agence OMA, et le Musée des Beaux-Arts d’Adelfo Scaranello à Besançon.

« Les récits du Grand Paris »

« Quels récits pour quel Grand Paris? » ; Invitée pour une conférence débat à l’ENSA Paris Val-de-Seine le 19 décembre 2017, avec l’écrivain Aurelien Bellanger et l’architecte-urbaniste Patrick Céleste. Modération : Philippe Simon.

« Village Nature : une fiction réconciliatrice »

« Village Nature : une fiction réconciliatrice », in La fabrique des images, L’ architecture à l’ ère postmoderne (coll. Federico Ferrari, dir.), Gollion : éditions Infolio, coll. Archigraphy, 2017

« Les mots du Grand Paris : une expérience au sein de l’atelier des places »

Intervention avec Géraldine Texier-Rideau et Antoine Fleury pour les journées d’étude Les mots de la Ville, UMR Ausser, ENSA Paris-Belleville. 6-7 décembre 2017.

« 28 000 m3 de silence : rediffusion ! »

Rediffusion ce soir, samedi 19 août 2017 à 20 h dans l’émission Création On Air de l’Atelier de Création Radiophonique « 28 000 m3 de silence » que j’ai réalisé entre 2012 et 2015 avec Angélique Tibau.

Janvier 2015. Entre le boulevard périphérique et le Zénith, la Philharmonie de Paris venait d’ouvrir ses portes aux musiciens et au public. Depuis cinq ans, le bruit de ses travaux s’était superposé à celui de la ville. Puis son chantier à ciel ouvert s’est refermé jusqu’à se métamorphoser le jour du premier concert en une « boîte à silence » à l’acoustique exceptionnelle. Pour transformer 28 000 mètres cubes de dehors en un dedans silencieux prêt à accueillir la musique il aura fallu le travail et les gestes de plus d’un millier de personnes. Le silence est un artefact et il s’agissait d’en écouter la fabrication. Depuis plusieurs années, nous avions enregistré ce chantier, ses engins, ses voix, ses musiques et ses outils. Son chant n’existe peut-être plus que dans nos fichiers numériques.… À moins que, fossile enfoui dans le béton, il n’attende ceux qui sauront l’entendre, tapi dans les silences des musiques désormais jouées à la Philharmonie ?

Merci à Irène Omelianenko d’avoir choisi de rediffuser cette création ce soir.

Podcast et réécoute ensuite sur : https://www.franceculture.fr/emissions/creation-air/acr-28-000-m3-de-silence

 

« Nouveaux territoires de la fiction »

De plus en plus répandue, l’idée selon laquelle il n’y aurait plus de frontière entre réel et fiction est devenue l’un des principaux lieux communs contemporains. Nous nous sommes d’abord penchés sur la généalogie de cette idée et sur les controverses qu’elle a pu susciter dans les champs scientifiques (et en particulier celui de la philosophie et de l’histoire) et artistiques (littérature et cinéma) pour interroger in fine ses effets sur l’architecture, telle qu’elle se pense et se théorise depuis les cinquante dernières années : occasion pour nous de (re)lire ensemble quelques textes importants sur la question postmoderne et les conditions contemporaines de l’architecture . Mais nous-nous sommes aussi interrogés sur sa portée opératoire : en quoi les outils théoriques d’analyse de la fiction (ou de mesure de la fictionnalité) développés dans les champs littéraires et artistiques peuvent-ils nous aider à voir et à comprendre la production contemporaine ? Quels sont les dispositifs fictionnels à l’œuvre dans certaines démarches de conception ? de commande ? de médiatisation ?

 

Dernière séance du semestre hier du  séminaire de master que j’ai dirigé cette année à l’ENSA Paris-Malaquais, avec la participation active d’Ariela Katz, Maxime Decommer et Federico Ferrari. Les étudiants entament la rédaction finale de leurs mémoires, qui ont tous en commun d’interroger la dimension fictionnelle et/ou narrative de l’architecture contemporaine. 

« L’espace public comme forme urbaine »

Dans les actes du séminaire annuel des Architectes Conseils de l’Etat, ma contribution sur l’atelier que j’ai animé à Hambourg en octobre dernier. Où il est question de l’architecture du sol, de l’ordinaire des villes et des bourgs,  des excès de design ou d’équipement qui laissent à penser que dans certains cas le « projet d’espace public » est instumentalisé pour compenser un manque d’attention réelle aux territoires.

« Halles Pajol et Freyssinet  : deux conversions de messageries ferroviaires parisiennes en “hyper lieux“ »

Conférence le 24 avril lors des journées d’étude Tourisme culturel et détournements patrimoniaux. Cet événement s’inscrit dans le cadre du programme de recherche exploratoire franco-espagnol « L’influence du tourisme sur la transformation de l’espace urbain: nouvelles fictions patrimoniales » (2016-2018), soutenu par la Casa de Velázquez-École des Hautes études hispaniques et ibériques et l’Universidad de Alcalá de Henares (Espagne). Merci à Julien Bastoen (ENSA Paris-Belleville); Jean-François Cabestan (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et Pierre Chabard (ENSA Paris-La Villette) de m’avoir invitée à exposer les enjeux architecturaux et politiques de deux reconversions de halles parisiennes en « hyper lieux » métropolitains.

« Les écrivains du Grand Paris »

Quelle actualité pour le Grand Paris en ce printemps 2017 ? Les derniers concours d’architecture pour les futures gares du métro automatique ? Les premiers résultats des consultations qui réinventeront la Métropole ou la Seine ? Les inaugurations très attendues de quelques équipements phares ? Un autre événement a attiré mon attention : la publication, en janvier dernier, du nouveau roman d’Aurélien Bellanger. Envisagée dans sa dimension métropolitaine, la capitale régénérerait-elle aussi sa matrice fictionnelle ? J’ai posé la question à quelques écrivains contemporains, en leur demandant de commenter la charge d’imaginaire et la portée symbolique de quelques-un des projets qui font aujourd’hui l’actualité architecturale du Grand Paris. d’a, n°253, avril 2017 pp. 43-63

« L’espace public comme forme urbaine »

Le séminaire 2016 du corps des Architectes Conseils de l’Etat a eu lieu à Hambourg du 13 au 16 octobre. Pour la seconde année consécutive, j’y étais invitée à animer les débats, et à prononcer le 16 octobre, à l’AIT ArchitekturSalon, une conférence de restitution consacrée à la question des espaces publics.

« La reconversion de la Halle Freyssinet à Paris »

Présentation de la mission de restauration de la Halle par l’agence 2BDM, détail des techniques de de restauration des voutes minces et auvents, ainsi que des techniques d’isolation par l’extérieur in Bétons Pluriels n°2, 2016, pp. 25-28

« Candidature J0 2024 »

Soline Nivet a été retenue aux côtés de François Leclercq, Frederic Gilli et Yes We Camp pour accompagner le GIP Paris 2024 dans le cadre d’une mission destinée à réaliser la narration de la candidature parisienne.

« Nouvel, Jean »

in coll. Collection  Architecture (Olivier Cinqualbre, dir.) Paris : éditions du Centre Pompidou, mai 2016.

« Herzog & de Meuron »

in coll. Collection  Architecture (Olivier Cinqualbre, dir.) Paris : éditions du Centre Pompidou, mai 2016.

« Grasse et Lèges : deux VVF conçus par l’AUA »

in coll. L’aventure des VVF, 1959-1989, (Simon Texier, dir.), Paris : Ed. des Monuments Nationaux, coll. Carnets d’architecture, à paraître, été 2016

Atelier Artistique d’Architecture

Fin de mon cours de printemps le 28 avril 2016 : à l’année prochaine !

« Architectures sonores : un état des lieux »

dossier thématique, d’a, n°243, avril 2016, pp. 47-63

Projet d’architecture en cycle Licence, S1

Arpentopolis, initiation au projet d’architecture, responsable d’un studio de 25 étudiants. Jury final le 25 janvier 2016.

Séminaire de recherche en cycle master S7, S8, S9

« Les conditions du projet : de l’utopie à la stratégie », responsable du séminaire avec Jean-Louis Violeau, direction d’une dizaine de mémoires par an. Jury le 29 juin 2016.

« Un état présent de l’architecture ? »

d’a, n°241, décembre 2015, pp. 32-33

« Le tourisme comme laboratoire »

in coll. MBDA Marina Baie des Anges. Paris : éditions B2, à paraître 2016.